Injaz Al Arab Quand les lycéens deviennent chefs d'entreprises

2010-10-27

Badra BERRISSOULE
L'Economiste

  • De l'innovation et de l'écologie dans les projets
  • Marrakech a accueilli la compétition arabe des jeunes entreprises

THE Winner is 5th Wheel du Liban. La jeune société a remporté, le 25 octobre dernier, le prix de la meilleure jeune entreprise arabe, Injaz Al Arab, organisé à Marrakech. Les 12 autres qui ont réussi le défi de créer leur propre entreprise n'ont pas démérité non plus. Trois autres prix ont été décernés: innovation, meilleur marketing et celui du meilleur entrepreneur. Après la Jordanie et le Liban, la quatrième édition de ce concours arabe s'est tenue à Marrakech. La date ne pouvait être mieux choisie à la veille du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord où la question de l'éducation va occuper les débats. Ainsi, les 13 jeunes équipes ont présenté leur produit en bons chefs d'entreprises devant un jury composé de grands patrons de multinationales. Durant trois jours, ils ont monté et décoré eux-mêmes leur stand, défendu leur rapport annuel, répondu aux questions les plus pointues du jury, présenté à chaque visiteur le projet. Ils l'ont fait avec beaucoup de fair-play, dans une ambiance bon enfant où les fous rires se mêlaient au stress de la compétition. Ils ont démontré à chaque fois leur connaissance du monde de l'entreprise…. «Ils ont expliqué des projets beaucoup mieux que ne le feraient des cadres confirmés déjà insérés sur le marché du travail», observe le président du jury de cette compétition arabe, Maher Kaddoura.

Le programme «Injaz Al Arab» fait partie de l'organisation internationale Junior Achievement Worldwide active dans 129 pays, profitant à près de 9 millions d'élèves. Plusieurs pays de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient en bénéficient: Egypte, Maroc, Liban, Palestine, Koweït, Bahreïn, Oman, Qatar, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, C'est un programme éducatif qui offre aux élèves de 16-17 ans l'opportunité de créer et de gérer leur propre junior entreprise. Après avoir passé le cap des compétitions nationales, les équipes ont concouru donc pour le prix régional arabe. «Company program a pour objectif d'insuffler l'esprit d'entreprise aux jeunes, et de créer la symbiose école/entreprise», rappelle-t-on auprès des initiateurs du programme.

Une heure par semaine, des volontaires du monde de l'entreprise aident les élèves à concevoir un produit ou un service, conduire l'étude de faisabilité, placer les actions de la société à constituer, travailler en groupes, établir un plan d'affaires, produire et commercialiser et liquider l'entreprise à la fin de l'année scolaire. Les études menées au niveau des 140 pays dans lesquels s'étend l'expérience ont démontré que 30% des élèves participant au programme optent à l'âge de 25 ans pour la création de leur propre entreprise. Au Maroc, ce programme parrainé par l'infatigable Abad Andaloussi a démarré il y a trois ans. Il a formé plus de 3.000 élèves à Casablanca, Mohammédia, Rabat, Salé et Témara en 2010, soit trois fois plus que l'année dernière. Et l'on ambitionne d'en former 100.000 dans les 5 années à venir.

Les gagnants
-Le prix de la jeune entreprise
Il a été décerné à une jeune équipe de l'école The Saint Joseph du Liban. La société 5 th Wheel, créée par des lycéens, a lancé un produit (une pochette

Back to Media Center